Nous soutenons les créateurs et patrons de petites boîtes avec :
Les fiches pratiques
+ de 6000 pages en libre accès

Des milliers de fiches conseils, actualités, conseils d’experts disponibles en libre-accès.

Fiches pratiques
Le Répertoire National des Professionnels du Conseil

+ de 2000 conseillers d’entreprise prêts à vous accompagner dans toute la France.

Répertoire du Conseil
SOS Patron®
Prise en charge en 1h

Une demande urgente ? Une solution de proximité existe : nous la trouvons en moins d’1 heure.

SOS Patron®
Question / réponse
Réponse de PRO en 1h

Des experts répondent à vos questions dans un délai de 1h maximum.

Question réponse
Fermer
Le 1er service d'aide aux dirigeants 250 000 demandes depuis 2007 - Gratuit et sans engagement

Restauration : Les taux de TVA à appliquer

Publié le mardi 22 janvier 2019, mis à jour le mardi 22 janvier 2019
En réalité, il n’y a pas qu’un taux à appliquer. Ils sont au moins deux. Les propriétaires de bars, restaurants, hôtels le savent bien, chaque taux est appliqué pour une raison précise. Il s’agit de ne pas se tromper lorsque l’on établit une facture ou qu’on encaisse le montant du repas de notre client. Alors, comment faire pour éviter l’indigestion ? 

La différenciation de l’application du taux est créée, selon que les produits sont consommés sur place ou à l’extérieur d’un restaurant, d’un bar, ou d’un hôtel. 


Taux de TVA à 10 % 

Le taux de 10% est régulièrement est employé lorsque les produits sont consommés sur place. Voici quelques exemples parmi une liste presque exhaustive.

• Sandwichs, salades salées vendues avec assaisonnement séparé ou couverts et salades sucrées (même composées d'un seul fruit) vendues avec couverts quels que soient l'emballage et le lieu de vente.

• Plat consommé dans un restaurant traditionnel

• Repas pris dans une brasserie, une cafétéria, un bar, un café, etc.

• Restauration consommée dans un fast-food et sur place

• Frites, sushis, pizzas, quiches, etc., pour une consommation immédiate et quel que soit le lieu de vente

• Produits surgelés, plats cuisinés consommés de suite et dans l'établissement vendeur

• Glaces vendues à l'unité : en cornet, pot individuel (moins de 200 ml)

• Produits livrés pour consommation immédiate 

• Boissons non alcoolisées vendues pour lesquelles la conservation est impossible. (gobelets, verre en plastique, en carton.  ...) 

• Consommations et produits alimentaires fournis dans les mini-bars dans les chambres d'hôtel

Taux de TVA à 5, 5 % 

Le taux de 5, 5 % est régulièrement apposé lorsque les produits sont emballés et consommés en dehors de l’établissement qui les a vendus. 

• Frites, sushis, pizzas, quiches, petite restauration : consommation pas immédiate et quel que soit le lieu de vente.

• Paquets de chips, fruits (même vendus à l'unité).

• Pain, viennoiseries et pâtisseries.

• Glaces conditionnées pour une consommation reportée.

• Produits préparés chez le traiteur vendus à emporter ou à livrer. 

• Boissons non alcoolisées vendues, quand  la conservation est possible grâce au contenant  


Comment faire pour comptabiliser les produits consommés ? 

Il est à noter que la tenue de la comptabilité se fera différemment. Il faut tout simplement respecter les taux en vigueur et les distinguer dans la caisse enregistreuse et dans les enregistrements comptables.

Par exemple, un repas se compose d’un plat servi dans un restaurant traditionnel, d’une boisson alcoolisée et un dessert vendu dans son conditionnement.

• Le repas consommé dans un restaurant traditionnel sera taxé à hauteur de 10 %

• La boisson alcoolisée (peu importe qu’elle soit emportée ou non) sera comptabilisée au taux normal de 20 %

• Le dessert sera au taux réduit de TVA de 5,5 %.

Dans cet exemple, le propriétaire du bar, du restaurant ou de l'hôtel devra faire attention à ne pas tout comptabiliser en utilisant le même taux (réduit ou non) partout. 

En général si la différenciation n’est pas faite, le taux normal de 20% sera appliqué.

Publicité

Soyez le premier à commenter cette article