Nous soutenons les créateurs et patrons de petites boîtes avec :

Les fiches pratiques
+ de 6000 pages en libre accès

Des milliers de fiches conseils, actualités, conseils d’experts disponibles en libre-accès.

Fiches pratiques

Le Répertoire National des Professionnels du Conseil

+ de 2000 conseillers d’entreprise prêts à vous accompagner dans toute la France.

Répertoire du Conseil

SOS Patron®
Prise en charge en 1h

Une demande urgente ? Une solution de proximité existe : nous la trouvons en moins d’1 heure.

SOS Patron®

Question / réponse
Réponse de PRO en 1h

Des experts répondent à vos questions dans un délai de 1h maximum.

Question réponse
Fermer
Le 1er service d'aide aux dirigeants 250 000 demandes depuis 2007 - Gratuit et sans engagement

Pourquoi créer votre entreprise de transport de marchandises ?

Publié le mardi 30 janvier 2018
L’envie d’entreprendre des Français est à son plus haut niveau. Plus d’1 Français sur 3 rêvent d’être à leur compte, une proportion qui atteint plus de 60% chez les jeunes de moins de 29 ans. Chaque année, plus de 525 000 sociétés sont créées, et la France compte plus de 2,8 millions de travailleurs indépendants, soit une augmentation de 25% depuis 2003. Alors, pourquoi pas vous ?

Un mode de vie attractif

Etre son propre patron : c’est la première raison citée par les Français en faveur du travail indépendant. Car qui dit indépendance, dit liberté : liberté de choisir ses clients et missions, liberté d’appliquer ses méthodes de travail, liberté de travailler selon un temps et des horaires choisis, liberté de fixer et pouvoir faire évoluer son équilibre vie privée - vie professionnelle.

Etre maître de ses choix est source d’épanouissement professionnel – près de 9 jeunes entrepreneurs sur 10 se disent satisfaits de leur situation professionnelle, avec une activité reconnue et utile.

Le travail indépendant est également pour beaucoup une porte d’entrée ou de retour sur le marché de l’emploi, dans un environnement tendu où l’expérience salariée est un critère souvent sur-valorisé par les recruteurs. Il est depuis quelques années facilité par l’apparition de plateformes collaboratives mettant en relation indépendants et sociétés ou particuliers recherchant des services ou proposant des missions.

Le travailleur indépendant doit toutefois être prêt à endosser toutes les responsabilités d’un créateur d’entreprise. Juridiquement, il est chef d’entreprise :

soit dirigeant de société, qui peut avoir différente formes juridiques : EURL, SARL, SAS… 
ou en tant qu'entrepreneur individuel, notamment via le statut d’auto-entrepreneur

C’est à lui d’organiser le cadre de son activité, de fixer ses tarifs et de développer sa clientèle, à laquelle il est lié par des contrats de prestation de service.

Un secteur des transports routiers favorable au travail indépendant

Le secteur des transports routiers regroupe le transport routier de marchandises (3/4 de l’activité) et le transport routier des personnes (1/4 de l’activité). Il emploie en France plus de 630 000 personnes, principalement des salariés de TPE (entreprises de moins de 10 salariés) et des indépendants. Le secteur est actuellement en plein essor avec l'explosion du e-commerce et il doit faire face à une pénurie de main d’œuvre : on recrute dans les transports routiers !

Ces deux activités, transport de marchandises et transport de personnes, ont chacune leur propre réglementation et organisation : on ne s’improvise pas transporteur, il faut remplir un certain nombre de critères, notamment de formation, et un professionnel habilité à transporter des marchandises n’est pas autorisé à transporter des personnes… et vice versa !

Le transport des personnes a été bouleversé ces dernières années par l’apparition du statut de VTC et des plateformes de chauffeurs privés.

Le transport de marchandises a quant à lui longtemps souffert d’un déficit d’image et plus récemment, de la concurrence des pays de l’Europe de l’Est. Il a connu cependant une évolution bien réelle : plus féminisé, avec des véhicules plus confortables et sécurisés, et une amélioration des conventions de travail, en particulier en matière de rémunération. De nouvelles plateformes collaboratives permettent également depuis peu de mettre en relation transporteurs et clients, y compris particuliers, ce qui ouvre encore un nouveau marché pour les travailleurs indépendants.

Publicité

Soyez le premier à commenter cette article