Le 1er service d'aide aux dirigeants 250 000 demandes depuis 2007 - Gratuit et sans engagement

Comment réduire les coûts de son entreprise sans licencier ?

Publié le lundi 18 novembre 2013

Avec la crise, nombreuses sont les entreprises à subir des baisses d’activité parfois conséquentes. Et même pour celles qui ne connaissent pas de baisse d’activité, la réduction des coûts est évidemment la solution pour garantir la pérennité de sa structure. La plupart des patrons envisagent alors immédiatement « réduction d’effectifs », or, ce n’est pas forcément nécessaire. Quelques conseils.

Optimisez les achats

Qu’il s’agisse d’une entreprise industrielle ou commerciale, les achats peuvent représenter des sommes colossales et un coût non négligeable pour l’entreprise. Aussi, réduire ses coûts passe aussi par l’optimisation de ses achats.

Repenser les volumes, renégocier les délais de règlement ou les prix d’achat, optimiser le stock, changer le processus de fabrication pour réduire la consommation de matière dans la production, etc. Il existe de nombreuses manières d’optimiser ses achats pour réduire ses coûts.

Combattez le gaspillage

Le gaspillage est sans doute une des plus grosses pertes évitables au sein d’une entreprise. Postes informatiques constamment allumés, écrans en veille la nuit, lumière des couloirs, des toilettes ou des locaux inoccupés allumées, papier à peine utilisé jeté, impressions couleurs inutiles, etc. : les entreprises, la plupart du temps sans s’en rendre compte, croulent sous les coûts liés au gaspillage !

Sensibilisation, mis en place de procédure, surveillance et contrôle de l’emploi de consommables sont les clés pour limiter le gaspillage au sein de son entreprise.

Combattez l’absentéisme

L’absentéisme représente également une charge conséquente pour la plupart des entreprises, en particulier les entreprises de plus de 10 salariés (il est en général admis que les entreprises de moins de 10 salariés sont moins victimes d’absentéismes lourds).

Établir le dialogue avec le personnel, pourquoi pas également avec la médecine du travail, repenser certains postes ou certains processus de production : il faut aujourd’hui utiliser des méthodes de management éthiques et modernes pour favoriser la motivation des salariés. Si à une époque les menaces et la pression étaient largement utilisées, ce sont aujourd’hui des méthodes dangereuses, réprouvées et le plus souvent inefficaces. Il suffit de regarder du côté du management d’entreprises comme Google par exemple pour voir que le dialogue, des conditions de travail optimales et un travail auquel on a redonné du sens sont des moteurs pour favoriser l’investissement des salariés.

Il existe des coaches et des entreprises spécialisées qui peuvent vous aider à résoudre les problèmes d’absentéisme. Pensez-y.

Externalisez les tâches à faible valeur ajoutée

Vous avez également la possibilité d’externaliser certaines tâches dont la prise en charge en interne vous coûte cher. Le problème de cette solution est qu’il faut reclasser le personnel qui travaillait dans les services concernés par l’externalisation. Mais cela peut être une alternative intéressante.

Pensez aux formations et/ou au chômage partiel

En dernier lieu vous pouvez bien évidemment mettre en place des périodes de chômage partiel dans le cas où la baisse d’activité serait trop importante pour être réglée par les solutions évoquées ci-dessus.

Mais il y a aussi les formations. De trop nombreux chefs d’entreprise passent leur temps à payer les cotisations pour les formations et se refusent à envoyer leur personnel de peur que cela leur fasse perdre de l’argent.

Mais en cas de baisse d’activité, ces salariés pèsent sur l’entreprise. Il peut donc être temps de se tourner vers les OPCA et vers Pôle emploi pour trouver des solutions de financement des formations d’une partie des salariés. Vous pouvez en sortir doublement gagnant puisque les salariés reviennent dans l’entreprise avec des compétences supplémentaires.

On le voit, pour optimiser ses coûts en cas de baisse d’activité, le licenciement n’est pas la seule solution. Le tout est de trouver les bons leviers pour assurer la survie de son entreprise et des emplois. N’hésitez pas à vous faire accompagner pour trouver les bonnes solutions.

 

Publicité

Soyez le premier à commenter cette article