Définition de l’essaimage

Gestion d'entreprise • Publié le mercredi 15 mai 2013, mis à jour le mercredi 10 avril 2019
Définition de l’essaimage

L’essaimage est une pratique très courante dans le monde des entreprises. En France, le nombre d'entreprises créées par essaimage est estimé à 15 000 par an selon une enquête réalisée par l'INSEE en 2002. L’étude met en exergue aussi, que 14 % des dirigeants interrogés ont déclaré que la création et le démarrage de leur entreprise ont été facilités par des relations avec leur ancien employeur. L’essaimage consiste à aider un ou plusieurs travailleurs à créer leur propre entreprise ou en reprendre une autre. Qu’est-ce que l’essaimage, quels sont les avantages pour l’entreprise et pour le salarié ?

Définition de l’essaimage

On parle d’essaimage quand une entreprise décide d’apporter son soutien à ses salariés pour la création d'une entreprise ou la reprise d'une entreprise. Cette aide peut prendre plusieurs formes :

Un rôle d’information : le chef d’entreprise peut informer ces jeunes créateurs des différentes procédures mais aussi les informer sur les meilleures solutions (pour le choix du statut juridique par exemple), sur la façon de concevoir leur business plan, etc.

•  Un rôle d’accompagnement en ce qui concerne les méthodes et les formules : c’est notamment le cas, si l’entreprise qui va être créée sera un collaborateur. Il est important alors de fonctionner en synergie.

Un rôle de formation : la gestion, le management, la comptabilité… sont autant de choses qu’un jeune créateur doit savoir avant de se lancer.

Un rôle de soutien dans la logistique et le support financier : il arrive que l’entreprise prête de l’argent pour aider au lancement.

C’est une pratique de plus en plus fréquente dans les entreprises françaises et qui rencontre un fort succès. D’ailleurs une enquête, sous le nom de Sine et réalisée par l'Insee en 2006, a montré que 12 % des créateurs qui ont bénéficié de l’essaimage trouvent que cette formule leurs a facilité la création ou la reprise. (pour en savoir plus sur cette étude, cliquez ici)

Les avantages pour le créateur

Le salarié bénéficie d’un accompagnement d’expert qui le place dans une situation de gagnant / gagnant avec son ancienne entreprise. Il peut compter sur l’aide et le conseil d’une entreprise d’expérience et qu’il connait bien puisqu’il a travaillé avec eux.

Intérêt pour l'entreprise

Si l’entreprise incite et encourage ce genre de pratique par ses employés c’est qu’elle a évidemment beaucoup à y gagner.
Cela lui permet de former ses futurs collaborateurs qui auront de plus, un fort potentiel entrepreneurial. C’est aussi un outil de motivation en interne. En encourageant l’essaimage, l’entreprise favorise la mobilité des salariés, puisque des postes se libèrent.

En formant et créant des acteurs économiques qui sont ses partenaires et collaborateurs, l’entreprise contribue à l’enrichissement du tissu économique mais aussi à rendre son secteur de meilleure qualité en formant ses prochains collaborateurs.

Il faut comprendre que l’entreprise ne participe pas à la création d’un concurrent qui va lui grignoter des parts de marché mais bien à promouvoir un nouvel acteur qui sera un collaborateur actif.

Cette démarche s’inscrit dans les mesures d’accompagnement, qui permettent à l’entreprise de profiter du talent, de l’expérience et du savoir-faire de ses meilleurs éléments qui veulent quitter la société pour devenir patron en devenant partenaire financier et/ou logistique.

Les différents types d'essaimage

On distingue en tout et pour tout, trois types d'essaimage :

L’essaimage à chaud, ou social : c’est la forme la plus répandue, ce cas de figure est utilisé lorsque la société essaimant cherche à résoudre un problème de sureffectif ou met en œuvre une politique de restructuration. Ainsi, elle va mettre en place un dispositif fortement incitatif et encourageant.

L’essaimage à froid ou actif : ce type, résulte de l'initiative de salariés ayant un projet de création d’entreprise. C’est dans le cadre d’une politique de ressources humaines qui encourage l’esprit créatif et innovant.

L’essaimage stratégique : c’est la mise en pratique d’une approche économique de l’essaimage qui met une démarche gagnant/gagnant pour externaliser une activité. Il y a alors transfert de compétences, de technologie ou de brevet avec dans certain cas une coopération commerciale. 

À lire également

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61