Définition de la trésorerie nette

Définition de la trésorerie nette

Création d'entreprise • Publié le vendredi 18 octobre 2013, mis à jour le lundi 4 janvier 2016

La trésorerie nette est l’excédent de liquidités détenues par l’entreprise par rapport aux dettes financières à court terme. Elle représente donc un des indicateurs de bonne santé financière de l’entreprise. Selon que cet excédent soit plus ou moins important, cela traduit l’équilibre ou l’absence d’équilibre financier de la structure. Comment calculer la trésorerie nette et quels sont les différents scénarios possibles en fonction de sa valeur ?

Calcul de la trésorerie nette 

La trésorerie est le montant des disponibilités à vue facilement mobilisables possédées par une personne morale de manière à couvrir sans difficulté les dettes qui arrivent à échéance. La trésorerie nette n’est donc autre que la différence entre les actifs circulants financiers et les dettes financières à court terme. On peut également traduire cela comme la différence entre le fonds de roulement net (fonds propres et dettes à long terme) et le besoin en fonds de roulement (argent nécessaire pour l’exploitation de l’entreprise).

Si un léger excédent de trésorerie nette permet d’affronter un éventuel imprévu face auquel les entreprises ne sont jamais à l’abri (créances…), une valeur positive trop importante peut faire douter de son utilisation. Cela peut en effet traduire un investissement peu rentable ou des dépenses trop importantes.

Une trésorerie nette négative, laisse quant à elle, présager un risque de faillite. En cas de trop forte croissance de l’activité, il peut y avoir une hausse rapide du besoin en fonds de roulement, causant ainsi un déséquilibre de la trésorerie.

En bref, on pourra dire que la trésorerie nette d’une entreprise correspond au solde net entre ses besoins et ses ressources. Une trésorerie négative est assimilée au passif du bilan et une trésorerie positive est assimilée à l’actif du bilan.

La trésorerie représentant l’ensemble des disponibilités lui permettant de financer ses dépenses à court terme, la trésorerie nette correspondra à la différence entre sa trésorerie d’actifs et sa trésorerie de passif.

Variation de trésorerie nette

Il est possible d’analyser des flux monétaires afin de trouver la variation de trésorerie nette. Pour ce faire, différents soldes sont pris en considération tels que :

  • Flux d’exploitation (ou d’activité)

  • Flux hors exploitation (hors activité)

  • Flux de financement (ressources nouvelles, remboursement d’emprunts)

  • Flux d’investissement (acquisitions, cessions)

En somme, on pourra dire que la trésorerie nette d’une entreprise pourrait être assimilée à une soupape de sécurité permettant d’équilibrer les ressources et les besoins grâce à un apport ou un transfert de fonds avec l’extérieur (la banque).

Publicité

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61