Créateurs, dirigeants et entrepreneurs : les erreurs à éviter avec un investisseur

Créateurs, dirigeants et entrepreneurs : les erreurs à éviter avec un investisseur

Création d'entreprise • Publié le mardi 22 octobre 2013

Parce qu’une des étapes clés de tout projet n’est autre que le financement, les chefs d’entreprise font souvent les yeux doux aux investisseurs.  Comment donc convaincre ces derniers de s’embarquer dans leur aventure et quelles sont les erreurs à ne pas commettre pour ne pas minimiser ses chances de décrocher un investissement ?

L’executive summary : votre atout majeur

Pour courtiser les investisseurs, votre première arme sera l’executive summary qui va synthétiser les grandes lignes de votre projet ainsi que vos principales ambitions.

Renseignez-vous au préalable sur votre interlocuteur avant de le rencontrer pour lui présenter des propositions en accord avec ses attentes et ses domaines de prédilection. Cernez l’essentiel de vos idées et allez au vif du sujet sans détour ni préambules, le but est de présenter votre société de manière simple, claire, concise et qui reste dans la mémoire de l’investisseur potentiel. Si votre idée est novatrice et que vous y croyez dur comme fer, trouvez le ton juste qui puisse convaincre de sa perspicacité sans pour autant promettre monts et merveilles. Faire rêver oui, mais en restant réaliste et en collant à la conjoncture du marché.

Le premier rendez-vous : l’occasion d’établir un rapport de confiance

Le premier rendez-vous est souvent décisif et permet à l’investisseur de savoir si oui ou non, il va vous suivre dans votre projet. Jouer la carte de la transparence et de l’honnêteté en mettant le doigt sur les éventuels points délicats, est souvent bien vu par les investisseurs.

Inutile donc de cacher des informations qui finiront par se savoir. Etre franc, ne signifie tout de même pas étaler tous les problèmes relationnels ou autres qui ne feront que discréditer votre projet et remettre en cause votre capacité à gérer.

Lors de ce rendez-vous, il est impératif que vous maîtrisiez tous les chiffres et données relatifs à votre projet, l’improvisation est à absolument bannir si vous voulez garder vos chances de convaincre. N’oubliez pas que votre présentation doit générer un dialogue et un échange et préparez vous à apporter des éléments de réponse aux compléments d’informations qu’on vous demandera.

Conclure le deal : la dernière ligne droite

Une fois que vous avez suscité l’intérêt des investisseurs et obtenu leur accord, il s’agit de finaliser les termes du contrat qui vous liera.  Un protocole d'accord ou "term sheet" aura pour but de spécifier les conditions de votre collaboration à commencer par la due diligence. L’entrepreneur que vous êtes doit évidemment détenir toute la documentation administrative requise et présenter tout ses documents de manière organisée. Renseignez-vous sur les procédures comme les audits pour anticiper sur les demandes et savoir les planifier.

En somme, la levée de fonds est la première étape cruciale dans un long parcours souvent semé d’embûches. Sachez donc vous armer de force et de patience pour conduire votre société.

Et vous, comment avez-vous fait pour convaincre vos investisseurs ?

Publicité

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61