Création d’entreprise : comment réussir en 2014 ?

Gestion d'entreprise • Publié le lundi 2 décembre 2013

Si les formalités pour la création d’une entreprise se sont largement simplifiées ces 5 dernières années, il n’en reste pas moins que réussir son projet (et se maintenir) demande de la méthodologie, du recul… et un accompagnement. 4 conseils.

Valider son idée

Le plus souvent, deux cas de figures se présentent :

  • Soit le créateur a déjà de l’expérience dans son domaine et souhaite se mettre à son compte (classiquement le plâtrier qui a 10 ans de boîte derrière lui et qui souhaite se mettre à son compte par exemple) ;
  • Soit le porteur de projet a une idée qu’il estime pertinente et souhaite se lancer.

Dans le premier cas évidemment, la validation de l’idée n’est pas fondamentale, d’autant que ces profils ont déjà un portefeuille de clients pour démarrer. En revanche, le deuxième profil demande plus d’attention. En effet, il ne suffit pas d’avoir une idée pour que celle-ci fonctionne, toute innovante qu’elle soit.

Il va falloir donc mener une véritable étude de marché pour en tester la pertinence :

  • Chercher la concurrence directe et indirecte ;
  • Vérifier les tarifs de la concurrence ;
  • Vérifier auprès des futurs consommateurs la pertinence de l’offre (produit ou service) ;
  • Vérifier quels canaux de distribution les futurs consommateurs utilisent pour ce produit ;
  • Etc.

L’Insee a mis à disposition des créateurs d’entreprise un outil gratuit et assez intuitif permettant de réaliser soi-même des études de marché simples et surtout locales : ODIL. Mais si vous visez un marché national ou si ODIL ne vous offre pas assez de possibilités, il vous faudra faire appel à des spécialistes de l’étude de marché.

L’étude de marché a un coût non négligeable, mais c’est une des étapes les plus importantes pour réussir son projet de création d’entreprise en 2013. Et pour cause : le marché est souvent saturé et la crise est présente dans tous les esprits ; cela peut freiner.

Prévoir sa trésorerie

De trop nombreuses entreprises mettent les clés sous la porte dès la 3ème année (voire dès la 2ème) pour n’avoir pas assez prévu de trésorerie. Comme disent les comptables : « la trésorerie est le nerf de la guerre » en gestion d’entreprise. Car c’est elle qui permet à l’entreprise de se maintenir quand la conjoncture est mauvaise :

  • Perte d’un gros client ;
  • Perte d’un gros contrat sur lequel du temps a été passé ;
  • Retard de paiement des clients ;
  • Avarie matérielle ;
  • Etc.

Tous ces aléas peuvent être assurés si l’entreprise a de la trésorerie. Sinon, c’est le dépôt de bilan assuré. Et ce n’est pas votre banquier qui va vous prêter à nouveau après votre financement initial : il estimera que vous deviez mieux prévoir.

Il est donc conseillé de sur-financer son projet dès le départ pour assurer ses arrières et voir venir.

Monter son business plan

L’élaboration du business plan permet de faire le bilan sur le projet : l’historique de la création, les caractéristiques de l’offre, l’état du marché, l’adéquation homme/projet, le prévisionnel financier etc. Le business plan est aussi le document de base qui servira à convaincre banquiers et investisseurs.

Si vous avez des difficultés à monter votre business plan, n’hésitez pas à solliciter les experts de Petite-entreprise.net.

Se faire accompagner

Ce n’est pas seul qu’on réussit à créer et à maintenir en vie son entreprise. Il est primordial de se faire accompagner. On estime en général que 80% des créateurs d’entreprise qui se sont fait accompagner sont pérennes à 5 ans. Alors que 1 entreprise sur 3 ferme avant les 5 ans…

Les chambres consulaires (CCI, Chambre des métiers, de l’Artisanat), certaines associations, les clubs d’entreprises, les comptables, etc. : sélectionnez les interlocuteurs qui vous paraissent les mieux à même de vous aider.

Et n’oubliez pas : Petite-entreprise.net est là pour vous mettre en relation avec des professionnels près de chez vous pour vous aider dans votre projet.

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61