Entrepreneur à mi-temps, c’est possible ?

Entrepreneur à mi-temps, c’est possible ?

Gestion d'entreprise • Publié le mardi 22 avril 2014

Vous êtes salarié et vous souhaitez créer votre entreprise ? Vous êtes patron en entreprise individuelle ou en auto-entrepreneur et une opportunité d’emploi intéressante s’offre à vous ? Cruel dilemme dites-vous ? Pas du tout, vous pouvez en effet cumuler un emploi et une activité indépendante, sans aucune contrainte ou presque. Être patron à mi-temps, c’est possible. Explications.

Créer son entreprise quand on est salarié

Quand on est salarié, créer son entreprise est loin d’être aussi difficile que l’on pourrait le croire. En effet, il existe de nombreuses solutions pour cumuler une activité salariée avec une activité entrepreneuriale. D'une part, vous pouvez tout à fait vous déclarer auto-entrepreneur, que ce soit pour une activité commerciale ou libérale.

Le plus dur, si vous êtes à temps plein, sera de trouver le temps d’exercer votre deuxième activité. Vous pouvez aussi créer une société (type EURL/SARL) : elle facturera des prestations, paiera ses charges etc. mais vous n’en percevrez pas forcément une rémunération. Ces deux options peuvent permettre de « lancer la machine » et de tester votre idée et votre marché.

A savoir :

Se faire embaucher quand on est patron

Si la situation précédente est la plus courante, il existe également un autre cas de figure, plus rare mais tout aussi problématique : bénéficier d’une offre d’embauche très attractive alors que vous êtes patron ! Un client peut, parce qu’il est ravi de votre prestation et souhaite aller plus loin, vous proposer d’intégrer son équipe ; un partenaire peut faire de même ; une grosse entreprise peut avoir repéré la vôtre et souhaiter vous intégrer, etc.

Ces situations existent. Le dilemme est peut-être pire alors que le précédent : faut-il renoncer à son projet entrepreneurial ? Laisser mourir son « bébé » ? Pas nécessairement. D’une part vous pouvez négocier une embauche à temps partiel qui vous laissera le temps de continuer à faire vivre votre entreprise. D’autre part vous pouvez, éventuellement, continuer à gérer votre entreprise en sous-main en déléguant de nombreuses tâches à vos collaborateurs et/ou partenaires.

Les (quelques) contraintes légales

Il y a peu de contraintes légales à l’exercice entrepreneurial à mi-temps. En effet, la limite de 48h maximum de travail par semaine et de 48h consécutives de repos hebdomadaire ne concernent que les salariés, pas les entrepreneurs. C’est pourquoi, comme nous l’évoquions plus haut, vous pouvez travailler pour votre compte le soir, le WE, pendant vos congés, etc.

En revanche :

  • Ce n’est pas parce que vous êtes salarié que vous ne devrez pas cotiser : en tant qu’entrepreneur, vous devrez cotiser au régime des indépendants ;
  • Vous ne pourrez pas exercer pour votre compte une activité qui entre en concurrence avec celle de votre employeur la plupart du temps, même si votre contrat ne fait pas état d’une clause de non concurrence ;
  • En outre vous ne pourrez pas, sauf autorisation explicite et signée de votre employeur, utiliser le matériel de l’entreprise, démarcher les clients de l’entreprise, etc.

Publicité

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61