Comment bien assurer mon auto-entreprise ?

Gestion d'entreprise • Publié le mercredi 11 novembre 2015, mis à jour le mercredi 11 novembre 2015
Comment bien assurer mon auto-entreprise ?

Une autoentreprise est avant tout… une entreprise ! En tant que telle, elle peut être soumise à l’obligation de s’assurer, ou pas, selon l’activité exercée. Mais dans tous les cas, les assurances peuvent être pertinentes, tant qu’elles ne grèvent pas le budget. Nos conseils pour bien s’assurer quand on est autoentrepreneur.

Autoentreprise et assurances obligatoires

Le cas le plus courant d’obligation d’assurance concerne les autoentreprises du bâtiment. En effet, comme toutes les entreprises artisanales, les autoentreprises artisanales de la construction doivent obligatoirement être couvertes par une garantie décennale. Le numéro de contrat ainsi que l’étendue géographique de la couverture doivent être indiqués sur les devis réalisés.

Également, les agents immobiliers, même en autoentreprise, doivent être couverts par une assurance.  Mais il s’agit dans ce cas d’une assurance professionnelle couvrant les clients en cas de remise de fonds.

Enfin, même les autoentrepreneurs doivent assurer… leurs véhicules, leurs locaux quand ils en louent, etc. cela paraît évident, mais pas pour tout le monde. Donc oui : si votre autoentreprise loue un local commercial, vous devez l’assurer.

Une responsabilité civile pour autoentrepreneur

Au-delà des assurances obligatoires, vous ne devez pas perdre de vue qu’en tant que professionnel, vous pouvez causer des dommages à des tiers, par vos prestations ou les produits que vous vendez ou tout simplement si un de vos outils provoque des dégâts (et même un ordinateur ou un téléphone portable peuvent provoquer des dégâts ; c’est rare, mais c’est possible, en cas d’incendie par exemple). Vous pouvez également blesser quelqu’un en marchant ou en roulant avant ou après un rendez-vous professionnel, casser quelque chose chez un client, etc. Bref : c’est exactement le principe de l’assurance responsabilité civile : couvrir l’imprévu. Ainsi, en tant qu’autoentreprise, il est fortement conseillé d’en souscrire une également.

Les autres assurances auto-entreprise

Assurance perte d’exploitation, assurance contre les risques d’impayés, assurance contre les catastrophes naturelles, assurances professionnelles, etc. Il existe également un grand nombre de polices qui peuvent être utiles, mais leur intérêt dépend en réalité des risques que vous encourez et de votre capacité, en tant qu’autoentrepreneur, à assumer les coûts de ces assurances.

Par exemple, si vous êtes dans le bâtiment et que vous avez des machines coûteuses, il peut être pertinent de les assurer, malgré le coût supplémentaire. De la même manière, si, en tant qu’autoentrepreneur, vous louez un local commercial et avez du stock par exemple, cela représente des frais de structure. Il peut être pertinent, au-delà d’une assurance de ces biens, de souscrire un contrat de prévoyance pour pouvoir payer les traites si jamais il vous arrive quelque chose.

Même si vous êtes autoentrepreneur, comme vous le voyez, non seulement certaines assurances sont obligatoires, mais d’autres sont conseillées. Heureusement, la plupart des compagnies proposent des contrats dimensionnés pour les autoentreprises. Le plus simple est donc peut-être de faire appel  un courtier en assurance professionnelles pour faire le point et trouver la solution la plus performante.

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61