Nous soutenons les créateurs et patrons de petites boîtes avec :

Les fiches pratiques
+ de 6000 pages en libre accès

Des milliers de fiches conseils, actualités, conseils d’experts disponibles en libre-accès.

Fiches pratiques

Le Répertoire National des Professionnels du Conseil

+ de 2000 conseillers d’entreprise prêts à vous accompagner dans toute la France.

Répertoire du Conseil

SOS Patron®
Prise en charge en 1h

Une demande urgente ? Une solution de proximité existe : nous la trouvons en moins d’1 heure.

SOS Patron®

Question / réponse
Réponse de PRO en 1h

Des experts répondent à vos questions dans un délai de 1h maximum.

Question réponse
Fermer
Le 1er service d'aide aux dirigeants 250 000 demandes depuis 2007 - Gratuit et sans engagement

Pour votre trésorerie, avez-vous pensé à l'affacturage?

Publié le mercredi 21 novembre 2018 par

C’est bien connu, l’argent est le nerf de la guerre et un défaut de trésorerie même temporaire peut réduire à néant tous les efforts entrepris depuis parfois de nombreuses années. Evidemment, avoir des résultats positifs est sans aucun doute la solution la plus pérenne mais cette solution a le gros inconvénient, de s'opérer uniquement sur le long terme.

Hors bien souvent, quand un souci de trésorerie apparaît, le temps de restaurer ou d’améliorer la rentabilité est largement supérieur à celui nécessaire pour combler le « trou ».

Par ailleurs, quand votre entreprise est en forte croissance, même avec un bon niveau de rentabilité, vous pouvez aboutir à une impasse de trésorerie si le Besoin en Fonds de Roulement s’accroît plus vite que le résultat dégagé. Bref, vous l’aurez compris, faire gagner de l’argent à votre entreprise est nécessaire pour assurer une bonne trésorerie mais n’est pas forcement suffisant.

Evidemment, si vos actionnaires ou associés sont en capacité d’apporter les fonds nécessaires au développement de l’entreprise, cela reste une solution « confortable » pour cette dernière. Néanmoins, le revers de cette solution est que cela fait porter tout le risque de l’entreprise sur les associés, est-ce possible ou souhaitable ?

Après la piste des associés, vous pensez bien entendu solliciter votre banque pour obtenir un financement. Plus les biens ont une valeur marchande et plus les banques seront à même de les financer (bâtiments, fonds de commerce, véhicules, matériels). Mais il s’agit de financer le court terme et notamment le Besoin en Fonds de Roulement, cela devient très complexe. D’une manière générale, les banques financent difficilement cet investissement car il est volatile.

Néanmoins, deux solutions peuvent être proposées par votre banque, l’escompte du poste client et le découvert. L’escompte très en vogue il y a quelques années dans les PME tend à disparaître. Quant au découvert, simple dans son application, il reste toujours aléatoire. Il dépend essentiellement de la qualité de votre bilan mais surtout, il a le redoutable inconvénient de pouvoir être remis en cause à tout moment par votre banquier. 

Vous l’aurez compris, obtenir des financements auprès de votre banque pour votre BFR et particulièrement votre poste clients est loin d’être un long fleuve tranquille.

Pour mieux comprendre 

Alors, quelle est la solution pour mon entreprise ?

Quand on est pressé par le temps, que les associés ne peuvent pas apporter les fonds nécessaires, que votre banque reste insensible à vos demandes, que reste-t-il comme solution ?

L’affacturage : une solution à envisager 

En quelques mots, c’est quoi l’affacturage ?

En fait, il s’agit d’une cession d’une ou plusieurs créances à un factor qui en contrepartie assurera le financement, le recouvrement et le risque d’insolvabilité.

En clair, le factor assurera pour votre compte les trois missions définies ci-dessus :

Dès la facture émise et cédée, il pourra vous assurer un financement et donc une avance de trésorerie en attendant que votre client vous paie à l’échéance convenue. C’est bien évidemment un vrai ballon d’oxygène pour votre entreprise si elle a une trésorerie négative ou très faible.

Le factor assurera le recouvrement pour votre compte à l’échéance. Si votre client pour une raison ou une autre tarde à payer, il sera relancé par le factor. Bien souvent, dans les petites structures, le seul fait de confier cette mission « ingrate » à un factor permet de diminuer le délai client et donc d’améliorer mécaniquement la trésorerie.

Le factor assure le risque d’insolvabilité. Si client final devient insolvable, ce dernier indemnisera mon entreprise. C’est donc un bon moyen de diminuer les risques financiers sur mes clients. 

Est-ce que l’affacturage est fait pour mon entreprise ? 

Mon entreprise est de trop petite taille ?

  • A vrai dire, les limites sont descendues très bas, une entreprise réalisant 20 000 € de chiffre d’affaires mensuel pourra accéder à l’affacturage. La seule réelle condition est de vendre à des professionnels privés ou publics.

Je dois céder tout mon chiffre d’affaires à un factor ?

  • Non, je peux céder qu’une partie de mon chiffre d’affaires en fonction de mes besoins.

Je vais être pieds et mains liés à mon factor qui est souvent une filiale de ma banque ?

  • Non, contractuellement, je peux toujours résilier à tout moment mon contrat avec un délai de 3 mois.

Ceux qui utilisent le factor sont exclusivement des entreprises en mauvaise santé financière et mes clients me le reprocheront ?

  • C'était vrai, il y a quelques années, mais aujourd’hui, l’affacturage concerne de plus en plus d’entreprises et devient un moyen de financement dans l’air du temps.

Mon entreprise travaille dans le BTP et fait des avances de chantiers, cela ne fonctionnera pas ?

  • Faux, aujourd’hui, il existe des solutions pour ce type d’entreprise.

Publicité

Soyez le premier à commenter cette article