Faites le plein d'idées et d'énergie

fiches pratiques

Statut d'entreprise


M'abonner à la newsletter

Quelles sont les principales formes juridiques des entreprises?

Fiche Pratique publiée le Mardi 19 février 2013

formes juridiquesLa définition de la forme juridique de votre entreprise vous permet de définir votre statut fiscal. On note quatre grandes formes juridiques : l'entreprise individuelle, l'entreprise universelle à responsabilité limitée, la société de capitaux, la société en nom collectif. Le point sur ces 4 formes juridiques dans cet article.

 

L'entreprise individuelle

Sur le plan juridique : C’est la forme la plus simple. Sans capital et sans associé, l’entrepreneur est confondu avec l’entreprise.

Sur le plan fiscal : Deux possibilités se présentent :

  • Vous êtes un exploitant individuel : Vous subissez une imposition sur la totalité de vos revenus et bénéfices qu’ils soient personnels ou relatifs à votre activité (IR : Impôt sur le Revenu).

  • Vous êtes plusieurs entrepreneurs participant à une seule entreprise : Chacun d’eux sera imposé proportionnellement à sa part des bénéfices.

L’Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL)

Sur le plan juridique : Comme son nom l’indique, la responsabilité financière de l’unique créateur est limitée au montant du capital.

Sur le plan fiscal : Subit le même régime fiscal que l’entreprise individuelle, sauf que l’unique créateur a le choix entre l’Impôt sur le Revenu et l’Impôt sur les Sociétés (IR ou IS).

La société de capitaux

Sur le plan juridique : La responsabilité financière des associés est proportionnelle à leur part du capital. Selon l’importance des entreprises, on peut distinguer les deux plus importants genres :

  • Pour les entreprises moyennes : la SARL (société à responsabilité limitée).

  • Pour les grandes entreprises : la SA (société anonyme)

Sur le plan fiscal : L’imposition varie selon la nature du bénéfice :

  • IS (Impôts sur les Sociétés) : pour les bénéfices des sociétés.

  • IR (Impôt sur le Revenu) : pour les dividendes et les salaires des associés.

La société en nom collectif (SNC)

Sur le plan juridique : D’une part, un minimum légal de 2 commerçants ont droit à créer une SNC. D’autre part, aucune limite minimale pour le montant du capital.

Sur le plan fiscal : Les associés sont soumis à l’impôt sur le revenu (IR) proportionnellement à leurs parts du capital.





Note de cette Fiche Pratique :
7.3 sur 10 note basée sur 3 évaluations.

Notez cette Fiche Pratique :




Vous aimez cette fiche ? Partagez-la !
J'en veux + tout de suite !

Répertoire National
des Pros du Conseil

Je contacte un pro à proximité



Les questions et les commentaires des internautes
  • saratou diakite Posté le 24 Mai 2013 à 21h25
    les questions que je me poses,concernent les formes juridiques des entreprises.pourquoi on attribue à l 'entreprises tous ces formes .quelle importance pour l'entreprise
    Répondre Signaler un abus

Réagissez, posez vos questions :

Nous recevons de multiples commentaires qui sont tous validés par Prospérine. Nos correspondants sont là pour répondre à vos demandes, n'hésitez pas à les solliciter !