Détecter les tensions sociales

Gestion d'entreprise • Publié le vendredi 8 janvier 2016, mis à jour le vendredi 8 janvier 2016
Détecter les tensions sociales

Alors que tous les spécialistes s’accordent à dire que 2016 sera une année de conflits sociaux, il peut être pertinent de mettre dès maintenant en place les dispositifs qui permettront de détecter les tensions sociales, pour désamorcer les conflits avant qu’ils ne surviennent. Écoute, observation, enquête et dialogue : voilà les clés pour identifier les tensions sociales et les régler à la source.

Repérer les tensions : écoute et observation

Si le conseil peut paraître un peu naïf, il est pourtant plus que jamais pertinent ! L’écoute active des salariés est le premier levier pour désamorcer les conflits et éviter que les tensions sociales dégénèrent.

Cela passe déjà simplement par le fait de montrer, d’exprimer aux salariés qu’on a entendu leurs remarques, leur désaccord ou leurs craintes, quand ils les expriment ! En effet, le premier réflexe d’un chef d’entreprise ou d’un manager, quand il expose sa stratégie, une mauvaise nouvelle ou des objectifs, c’est de balayer les remarques des salariés qu’il estime non-constructives. Et c’est bien naturel ! Mais ce genre d’attitude risque justement de générer des tensions.

L’observation peut également vous donner de précieux indices : regards fuyants, collaborateurs qui se réunissent en petits groupes pour échanger à voix basse, abstentionnisme de plus en plus importants, arrêts maladies sont autant de signes d’un climat social qui commence à souffrir et qui file vers le conflit. En clair : malgré tout ce que vous avez déjà à gérer en tant que chef d’entreprise, vous ne devez jamais être déconnecté de la réalité du terrain et de vos troupes. C’est en restant au plus près d’eux que vous les comprendrez et saurez quoi faire pour les remotiver.

En écoutant attentivement, en marquant de la compréhension et en expliquant les choix faits, au regard des objections des collaborateurs, on peut déjà évacuer de nombreuses tensions, ne serait-ce qu’en témoignant la reconnaissance du propos de l’autre comme pertinent, digne d’être écouté !

Mais l’écoute, c’est aussi aller chercher l’information là où elle est, c'est-à-dire chez les salariés.

L’enquête interne

Non, il ne s’agit pas de mener une investigation pour dénicher les fauteurs de trouble. Au contraire, le principe est de couper l’herbe sous le pied des éventuels éléments qui pourraient chercher à créer un conflit en montrant aux salariés que leur avis compte pour vous et que vous les écoutez. Ce faisant, vous verrez que certains n’oseront rien vous dire, ou mentiront, ou se défileront. Mais cette attitude même est un signe de tensions sociales latentes ! Vous devez donc les prendre en compte pour ensuite chercher à comprendre les raisons de ces tensions.

Les salariés les plus anciens seront ici d’une grande utilité : plus francs avec vous, plus en confiance, plus ancrés dans l’entreprise, ils n’hésiteront pas à vous dire la vérité et sauront vous faire comprendre ce qui ne va pas.

Les délégués syndicaux peuvent également être mis à contribution pour détecter les sources de tensions sociales. Mais attention : il vous revient de leur faire comprendre que vous ne pourrez pas satisfaire toutes les exigences, mais que vous êtes soucieux de maintenir un bon climat social dans l’entreprise. Si possible, faites cette déclaration en présence de tous les salariés, pour éviter que les délégués syndicaux pensent pouvoir embarquer les salariés dans des revendications qui ne leur seraient pas venues à l’esprit spontanément.

Le dialogue

Et voilà en définitive le meilleur outil pour détecter les tensions sociales : le dialogue, ouvert, libre et constructif. N’ayez pas peur de laisser la parole à vos salariés : cela ne peut que vous apporter de bonnes choses et vous permettre de vous expliquer.
Ils pensent que telle ou telle décision est injuste ? Laissez-leur l’occasion de le dire : cela fait retomber la tension et vous permet d’expliquer votre décision.

N’oubliez pas que, bien souvent, le conflit social émerge des rancœurs et frustrations longuement ruminées sans jamais avoir été ouvertement exprimées.

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61